Comment choisir sa paire de skis ?

choisir sa paire de ski

Le ski est apparu dans les pays scandinaves il y a 3000 ans avant J.-C. Aujourd’hui, la discipline compte de nombreux adeptes dans le monde entier. Pour progresser, améliorer sa glisse, acquérir davantage de stabilité ou encore s’initier à une nouvelle pratique de glisse sur neige, il est nécessaire d’avoir la bonne paire de skis. Que vous soyez débutant, confirmé ou expert, vos skis doivent être adaptés non seulement à votre usage, mais également à votre fréquence d’utilisation. Sur le marché, on retrouve différents types de ski et le choix n’est pas toujours évident. Dans cet article, on énumère les principaux critères de choix pour sélectionner la paire de skis idéale.

Quels sont les différents types de ski ?

Il existe plusieurs modèles de ski dans le commerce (larges, courts, longs, etc.). En fonction de votre profil et surtout de votre pratique, il vous reviendra de faire le bon choix. En effet, les skis pour débutants ne sont pas forcément adaptés aux personnes initiées. Si, pour débuter, il est recommandé de rester sur les pistes, les skieurs confirmés peuvent dévaler tous types de terrains. Ainsi, on distingue : skis de piste, skis hors de piste (freeride), skis polyvalents et skis de freestyle.

Skis de piste

Parfait pour maîtriser vitesse de descente et trajectoire, le ski de piste convient parfaitement aux débutants. Mais il peut aussi être utilisé par des professionnels pour dévaler les pistes ou encore réaliser des performances sur neige damée. La plupart des modèles disponibles à la vente disposent d’une bonne accroche et sont dotés de rayons courts et de patins étroits, ce qui leur confère une très bonne réactivité. Pour ce type de ski, s’il est recommandé de privilégier des spatules courtes pour réduire les vibrations, des spatules larges permettent de faciliter l’entrée dans un virage.

Skis hors de piste

Si vous êtes en quête de neige vierge, le ski hors de piste, encore appelé « Freeride », est fait pour vous. Il est doté d’un rocker avant et/ou arrière pour améliorer l’effet directionnel et la flottabilité. Avec ce type de ski, vous pouvez profiter d’une expérience de glisse unique sur poudreuse. Généralement réservé aux skieurs confirmés, il se démarque des modèles de piste par la largeur de leur patin (au-delà de 85 mm). Ainsi, le skieur peut bénéficier d’une bonne portance en hors-piste. Pour vous divertir, privilégiez les modèles bispatulés, tandis que pour la compétition, il faut plutôt miser sur des talons plats qui vous procureront vitesse et stabilité sur les pentes.

Skis polyvalents

Les skis polyvalents, en anglais « All Mountain », conviennent davantage aux adeptes confirmés ou experts. Comme le nom l’indique, ce modèle est adapté à toutes les pratiques sur tous les types de neige (poudreuse, molle, dure, etc.). Pour les skieurs indécis, c’est le modèle par excellence qu’il faut s’approprier. En effet, vous pouvez l’utiliser aussi bien sur piste qu’en dehors des pistes. Pour une utilisation optimale, il faudra toutefois veiller à ce que les patins soient suffisamment larges (entre 75 et 85 mm) et la spatule assez longue avec un léger rocker. Grâce à ces caractéristiques, la portance sur poudreuse et sur neige molle sera grandement améliorée.

Skis de freestyle

On retrouve sur le marché des paires de skis pour les adeptes de freestyle sur piste ou en snowpark. Ces skis sont particulièrement légers pour une bonne prise en main sur neige, mais aussi dans les airs. Polyvalent, ce type de ski généralement bispatulé permet une réception dans les deux sens (switch et normal). De plus, avec un ski de freestyle il est possible d’évoluer en marche avant ou arrière sans grande difficulté.

Quels sont les critères à considérer pour le choix ?

Si vous envisagez d’acheter une paire de skis ou de changer ceux que vous avez, vous devez absolument tenir compte de votre profil, mais aussi de votre morphologie et des caractéristiques techniques du ski.

Amateur, confirmé ou expert ?

Avant d’investir le marché, vous devez évaluer votre niveau. En effet, il serait inutile de vous encombrer d’un modèle performant si vous ne pouvez en avoir la maîtrise. De même, ce ne serait pas très judicieux de choisir un modèle haut de gamme pour un usage essentiellement ludique. Ainsi, si les débutants doivent opter pour des skis accessibles, les skieurs confirmés ou experts peuvent se permettre d’investir dans des modèles perforants et hors de prix.

Quelle morphologie pour quel type de ski ?

La forme physique est un critère décisif dans le choix d’une paire de skis. Ainsi, le sexe, la taille et le poids du skieur vont déterminer le type de ski qui lui convient. D’ailleurs, des gammes spéciales sont conçues pour les femmes. Ces dernières tiennent compte de leur silhouette et de leurs besoins.

Si en règle générale, on admet 10 ou 15 cm de moins que sa taille pour le ski de piste, pour le « All Mountain » et le ski de freestyle, la taille du ski doit être sensiblement proche de celle du skieur. Et pour ce qui est du poids, il se rapporte au confort d’utilisation. Dépendamment de votre carrure (fine ou trapue), vous pourrez choisir un modèle doux ou nerveux.

Les caractéristiques techniques

Pour les utilisateurs les plus exigeants, les caractéristiques techniques sont un excellent moyen de déterminer la paire de skis idéale. Ainsi, vous pouvez prêter attention au choix du matériau. En effet, certains fabricants proposent des modèles conçus dans le respect des normes environnementales en vigueur tandis que d’autres dans leur stratégie misent davantage sur la résistance de leurs produits. On se retrouve donc en présence de ski avec des couches de titane, des renforts en fibre de verre ou encore des champs latéraux en ABS.

La taille des bâtons, le type de fixations (souple ou rigide) et la forme de la cambre (traditionnel, inversé, rocker en spatule ou rocker en spatule et talon) sont autant de paramètres qui vous permettront de faire un choix éclairé.