Zoom sur les nouveaux sports d’hiver à la montagne

nouveaux sports glisse

Pour ceux qui se lassent facilement du ski, du snowboarding ou des autres disciplines traditionnelles en montagne en hiver, il est peut-être temps de retrouver de nouvelles sensations. Découvrez d’autres façons de profiter de la neige, tout en profitant de la liberté des grandes espaces, sans se désorienter des sports de glisse.

Certains d’entre eux sont réservés aux plus patients, aux plus sportifs et aux plus aventureux, mais vous allez trouver aussi dans la liste ci-dessous des disciplines facilement accessibles à tous, même aux plus jeunes.

Le Paraski

Le Paraski est un mélange de ski et de parapente, inventé dans les années 2010 au Québec. En résumé, vous êtes debout sur des skis ou sur une planche à neige et vous vous laissez tracter par une voile située à quelques mètres au-dessus de vous, qui est rattachée à votre taille grâce à un harnais et une corde. Et si par bonheur vous avez la possibilité de rencontrer quelques bosses, vous pourrez tenter de réaliser quelques bonds pour plus de sensations.

Vous l’avez compris, ce sport est facilement accessible. Il vous faut moins d’une heure pour vous habituer à manier le matériel en commençant sur place. Ensuite, vous pouvez vous lancer. À condition bien sûr, que le vent soit au rendez-vous !

Le Snow Kite

Le Snow kite est la variante en montagne du kitesurf. Vous glissez sur un snowboard et vous avancez grâce à une aile de traction, mais au lieu de surfer sur les vagues, vous vous servez des ondulations naturelles de la montagne ainsi que des grands espaces pour réaliser des sauts parfois très acrobatiques.

On peut alors dire que le Snow kite est une version plus acrobatique du Paraski. Toutefois, la voile de traction est plus efficace, semblable à celle utilisée en kite buggy. Certains snowkiteurs, bien que le mot n’ait pas encore été officiellement inventé, peuvent atteindre les 70 km par heure avec le bon matériel.

De ce fait, le Snow kite n’est pas forcément accessible à tous. Pour pratiquer cette discipline, des heures d’apprentissage et d’entrainement sont nécessaires.

Le Speed-riding

Le Speed-riding fait aussi partie de ces nouvelles disciplines qu’on pratique en hiver en montagne. Il s’agit d’alterner le ski hors piste et le vol libre. En résumé, vous skiez en hors-piste, mais vous n’avez pas peur de réaliser de très grands sauts puisque vous êtes attaché à un parachute.

Plus précisément, c’est une mini-voile très légère et facilement orientable qui permet non seulement de défier la gravité, mais aussi de s’orienter et de réaliser de grandes figures acrobatiques.

Le Speed-riding n’est pas réellement accessible à tous. Hormis le fait d’être obligatoirement en très bonne condition physique pour réaliser l’ascension qui précède le speed-riding, la réalisation de grandes figures nécessite des heures d’entrainements.

Le Snowscoot

Un Snowscoot est un vélo sans roue destiné aux pistes enneigées. Le matériel a été inventé dans les années 90. La pratique du snowscoot est comparable à la pratique du BMX, mais sur la neige. À la place des roues, vous aurez deux petites planches à ski de différentes tailles, en sachant que la planche avant est orientable grâce à un guidon.

Autant que le vélo, le Snowscoot est facilement accessible. Vous pouvez aussi varier la façon dont vous le pratiquer, en réalisant par exemple de grandes descentes ou des figures freestyle.

Le Yooner ou le Snooc

Le Yooner est une version moderne et largement plus confortable du paret, une petite luge en bois originaire de Manigod en Haute-Savoie. Le grand avantage du Yooner est de permettre la pratique de la glisse en position assise et de retrouver ainsi des sensations bien différentes qu’en ski ou en snowboard.

Vos jambes sont à ras de terre en pleine vitesse, ce qui rend la discipline largement plus sécuritaire. C’est ainsi qu’elle devient facilement accessible à tous, dès l’âge de 10 ans.

Le Snooc est presque identique au Yooner, sauf que le Snooc est un matériel 2-en-1 : c’est des skis de randonnée lors d’une ascension et un paret moderne lors de la descente. Le montage ou le démontage de l’assise et des accessoires pour la transformation se fait en moins de 5 minutes.

L’Airboard

Chaque personne qui s’est retrouvé dans cette situation, celle d’avoir un matelas gonflable sous la main et la neige droit devant, a sûrement eu cette envie de se laisser glisser en le chevauchant le matelas. L’Airboard est la concrétisation de cette envie et permet même de trouver des sensations réellement nouvelles.

Et celles-ci sont garanties, puisque vous êtes allongé à quelques centimètres du sol, la tête en avant et les mains utilisées pour freiner et pour se diriger. Vous pouvez même recevoir des éclaboussures de neige dans le visage, une situation inédite offerte par aucune autre discipline.